laico_tunis_2

Le Laico Tunis ouvrira début 2016

image_pdfimage_print

Le Directeur Général de Laico, Ibrahim Eldanfour, nous confirme que l’ouverture de l’ex Abou Nawas Tunis est prévue pour le tout début de l’année 2016. Une annonce qui fait suite à notre article du 29 octobre Laico Tunis, une fermeture qui n’a que trop duré.

Nommé à la tête de Laico depuis moins d’un an, I. Eldanfour se dit mobilisé pour cette ouverture. Une visite sur le chantier de l’hôtel (photos) nous a permis de constater que les travaux vont bon train, même si l’hôtel sera obligé de retarder l’ouverture de son Spa (450 m2 et 11 cabines de soins) et de son centre de congrès, l’un de ses futurs points forts. Avec une salle plénière de plus de 1000 places et une autre – l’ancienne salle Carthage – de 600 places, ainsi que plusieurs salles de commissions, ce centre aura une entrée indépendante ainsi qu’un restaurant d’appoint qui lui est dédié.
Un autre point fort de l’hôtel sera certainement l’executive floor du treizième étage avec son business center, ses deux salles de réunions, et surtout sa vue panoramique sur le centre de Tunis. Ibrahim Eldanfour confirme que l’hôtel commencera bientôt le recrutement de quelque 200 nouveaux cadres et employés, en plus des 200 anciens de l’Abou Nawas.

La gestion de l’hôtel sera fort probablement confiée à la société Laico Management qui gère actuellement deux hôtels en Tunisie et huit autres en Afrique subsaharienne.

Par ailleurs, à propos du litige évoqué dans notre article et opposant Laico aux gouvernements du Rwanda et du Togo, Ibrahim Eldanfour nous a confirmé qu’un arrangement à l’amiable était en voie de se concrétiser avec les deux pays.

Le DG de Laico, Ibrahim Eldanfour,
entouré de Moez Gueddas, architecte (à droite), et A.A. Shanisheh, directeur du projet
laico_tunis_1

Un chantier qui va bon train
laico_tunis_3

laico_tunis_4

laico_tunis_5

Le restaurant principal
laico_tunis_6

Une cuisine
laico_tunis_7

Le spa (11 cabines de soins)
laico_tunis_9

L’executive floor 
laico_tunis_8