slahmaaoui1

Plages aménagées : Yarhmek Ya Slah Maâoui !

image_pdfimage_print

Le travail d’un ministre est-il de proposer des solutions ou de compliquer les problèmes ? Manifestement, pour A. Mekki, son travail de Ministre de la Santé consiste à compliquer celui de son homologue du Tourisme, qui semble se complaire dans son rôle de victime consentante.

En effet, entre un cours d’aérobic à la Maréchal Ammar et une apparition en vélo – mobilisant quand même quelques fonctionnaires gardes du corps ou assistants –, monsieur Mekki nous déclare qu’il sera toujours interdit de nager à la plage. Pourquoi ? comment ? jusqu’à quand ? On ne le saura jamais.

Pourtant on aurait pu procéder, à l’instar d’autres destinations concurrentes, à l’ouverture des “plages privées”, qu’on appelait chez nous “plages aménagées”, lancées par le défunt Ministre du Tourisme Slah Maâoui, avec tout ce qu’il fallait comme cahier des charges, logo, etc. et aujourd’hui quasiment disparues sous le flot des indécisions “révolutionnaires”.

Faute d’avoir des idées nouvelles, pourquoi ne relance-t-on pas celles qui ont marché par le passé ? L’ouverture de quelques plages aménagées aurait permis de montrer au monde entier que “ça marche” chez nous aussi.

Mais que dire devant l’incurie de ces apprentis ministres ? Yarhmek Ya Slah Maâoui.

Lotfi Mansour