rene-daly

René ou Daly ? l’enjeu est ailleurs…

image_pdfimage_print

Pour les professionnels du tourisme, l’essentiel aujourd’hui n’est peut-être pas dans le choix entre René et Daly : l’un et l’autre sont des professionnels aguerris, connus et reconnus. L’un et l’autre font partie de cette nouvelle génération de politiciens portant l’espoir de beaucoup de Tunisiens.

Une fois n’est pas coutume, la nomination qui me semble la plus importante pour le secteur du tourisme concerne le ministère de la Culture : Chiraz Laâtiri a montré suffisamment de détermination, de force de personnalité et de capacité à s’entourer des meilleures compétences du pays pour qu’on rêve déjà de la voir jouer la carte de la complémentarité avec le Tourisme. Celui-ci devrait à son tour s’engager sur la voie d’une valorisation de notre richesse patrimoniale pour en faire le fer de lance de notre commercialisation. Il ne sert à rien aujourd’hui d’énumérer les entraves (les conventions restées lettre morte et les projets tués dans l’œuf) à une telle coopération Tourisme/Culture, entraves dues en grande partie à l’actuel ministre des Affaires Culturelles.

Chiraz Laâtiri est représentative de cette nouvelle génération chez laquelle compétence et patriotisme vont de pair avec indépendance et esprit rebelle. Elle saura, avec le futur Ministre du Tourisme, trouver les synergies nécessaires pour le bien des deux secteurs et l’image de notre pays. Par exemple, faire de la Tunisie un lieu de tournage de blockbusters (ce qu’elle a été jadis), et restructurer l’AMVPPC pour qu’elle fasse une promotion digne de notre patrimoine, et non, comme aujourd’hui, qu’elle se contente de percevoir les recettes des entrées de touristes qu’on lui apporte devant sa porte. Il reviendra également aux deux Ministres du Tourisme et des Affaires culturelles de nous dire quand et comment la mise en valeur et l’entretien de notre patrimoine cesseront de vivre des subsides des pourvoyeurs de fonds.

En attendant de voir l’issue de l’actuel marathon de négociations politiques, les professionnels du tourisme se devraient d’appuyer cette candidature de Chiraz Lâatiri ainsi que celle d’Elyes Fakhfakh, dont le passage par le Ministère du Tourisme et celui des Finances le prédispose mieux que quiconque à faire avancer le dossier de l’assainissement financier du secteur.

Nos professionnels doivent surtout cesser de se comporter comme des fans d’équipes de foot pour un imaginaire derby René/Daly, pour la simple raison que ces deux-là jouent – en tant que ministre ou pas – dans la même équipe.

 Lotfi Mansour

PS : René et Daly : c’est ainsi que monsieur l’actuel Ministre et monsieur l’ex-président de la FTAV m’autorisent à les appeler… un privilège de l’âge peut-être.

Photo : René Trabelsi et Mohamed Ali Toumi à la soirée de Tunisia Hospitality Award le 19 juin 2019