goncourt-bardo

Les Goncourt au Bardo

image_pdfimage_print

Le jury de l’Académie Goncourt a choisi de se réunir au musée du Bardo pour le troisième tour de sélection en vue de l’attribution de son Prix 2015. Parmi les quatre finalistes figure le Franco-Tunisien Hédi Kaddour.

Présidé par Bernard Pivot, le jury a d’abord rendu hommage aux victimes de l’attentat de mars devant la stèle qui leur est consacrée. Puis l’écrivain Didier Decoin a annoncé les quatre finalistes. Dans son intervention, il a évoqué la figure du poète Chebbi, ainsi que le Prix Nobel de la Paix tunisien, soulignant que « cette question de la démocratie est un des thèmes récurrents de la plupart des romans » publiés cette année.

Le choix des Goncourt semble s’être mis au diapason du pays hôte. “Les Prépondérants” de Hédi Kaddour se déroule dans un Protectorat français qu’on devine être la Tunisie ; l’académicien Goncourt y a reconnu le souffle des grands romans comme “Autant en emporte le vent”.
“Ce pays qui te ressemble” de Tobie Nathan pose la question de la tolérance et de l’émergence des Frères musulmans dans l’Egypte des années 50. “Boussole” de Mathias Enard retrace les souvenirs d’un musicologue épris du monde arabe. Enfin, “Titus n’aimait pas Bérénice” de Nathalie Azoulai, récit d’une femme qui cherche sa vérité à travers le théâtre de Racine, « trouve particulièrement sa place en Tunisie », pays du CSP, selon Didier Decoin.

Verdict à la délibération finale, le 3 novembre prochain…

L’hommage de l’Académie Goncourt aux victimes de l’attentat du Bardo
De gauche à droite, Paule Constant, Didier Decoin, Françoise Chandernagor, Tahar Ben Jelloun, Bernard Pivot, Pierre Assouline, Régis Debray
goncourt-bardo_2