IFTM2015

Echos de l’IFTM

image_pdfimage_print

Peut-être le pire de la destination en termes de fréquentation de son stand, le dernier IFTM-Top Resa Paris (29 septembre au 2 octobre) marquera aussi le retour à une commercialisation réaliste, et l’accélération de l’ouverture du ciel avec l’Europe.

 

ONTT : retour au terrain

Avec une programmation charter en baisse de 43% par rapport à l’hiver 2014/2015 et des vols réguliers en légère baisse de 5%, l’hiver en cours s’annonce des plus difficiles pour le tourisme tunisien. L’ONTT semble définitivement convaincu de la nécessité d’un retour au travail de terrain et au contact direct, tant avec les agents de comptoir qu’avec les consommateurs. Une politique visant à « rassurer le client et remotiver les prescripteurs avec l’objectif de sauver un tant soi peu l’hiver et de préparer la reprise au printemps », selon Wahida Djaït, directrice de l’ONTT pour la France.

C’est ainsi que l’ONTT Paris programme pour cet hiver une campagne de marketing direct avec un mailing en deux vagues touchant quelque 1,5 millions de particuliers, et notamment des Seniors. Ce mailing débutera dès la fin de ce mois. Il sera suivi d’offres commerciales de la part de TO partenaires.

Côté distribution, l’ONTT Paris a retenu le principe d’une « caravane du tourisme tunisien » qui va sillonner les régions françaises émettrices de touristes vers la Tunisie, pour aller à la rencontre des particuliers et des agents de voyages.

Open Sky : à en perdre la raison

Au moment où le ministère du Tourisme et le gouvernement semblent définitivement ralliés à l’avis des hôteliers pour une ouverture rapide du ciel, une voie discordante s’est exprimée pendant le salon de la part d’un hôtelier. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit du président de la fédération hôtelière de Djerba qui croyait plaider ainsi la cause de quelques TO tunisiens.

Ainsi, après avoir longtemps usé du prétexte Tunisair pour retarder l’Open Sky, certains se mettent aujourd’hui à en inventer de nouveaux comme l’intérêt supposé de nos partenaires TO. Manque de chance, les responsables de TUI eux-mêmes sont venus devant la ministre du Tourisme plaider la cause de l’Open Sky. Avec un argument massue : nous commercialisons depuis longtemps des packages dynamiques, à vous d’en profiter en instaurant l’Open Sky, dit la TUI en substance.

SNAV- FTAV : engagement pour la Tunisie

Après avoir rejoint l’ECTAA en mai dernier, la FTAV est désormais membre du SNAV, le Syndicat des agents de voyages français que préside Jean-Pierre Mas. Dans ce cadre, les deux syndicats réfléchissent ensemble à une relance de la destination tunisienne. C’est ainsi que l’idée d’un événement commun, réunissant en France des agents de voyages français et tunisiens, a été proposée lors d’une réunion entre les deux organismes et l’ONTT.

Il est aussi question d’un grand éductour en plusieurs vagues pour faire découvrir la Tunisie aux jeunes agents de comptoir qui ne connaissent pas encore la Tunisie, et ne peuvent donc pas la recommander à leurs clients.

Revoir la participation aux salons

Présent à Paris pour l’IFTM, Abdellatif Hmam, Directeur Général de l’ONTT, a déclaré que « la participation tunisienne aux salons touristiques ne doit plus se résumer à un stand ». Aussitôt dit, aussitôt fait ; une option a été prise par l’ONTT Paris pour réserver l’un des restaurants du salon IFTM afin d’en faire l’année prochaine une vitrine de la destination, de sa gastronomie et de ses produits.

Le pari d’A. Hmam, conforté par son expérience au Cepex, est que les sponsors (tunisiens ou français) ne manqueront pas pour un tel espace.

 

Wahida Djaït (ONTT France) :
il faut remotiver les prescripteurs
IFTM2015_2

 

Djerba a bénéficié de son propre stand,
décoré par eL Seed et d’autres artistes de Street art
IFTM2015_3

 

Radhouane Ben Salah (FTH) et Jalel Henchiri (FRH du Sud-Est)
en pleine discussion… ou en plein différend sur l’Open Sky.

IFTM2015_4