Poubelles_djerba

Déchets à Djerba : les professionnels se rebiffent

image_pdfimage_print

La fédération hôtelière de Djerba-Zarzis appelle au boycott des taxes hôtelières et environnementales tant que le problème des déchets ne sera pas réglé…

Devant l’accumulation des détritus et la dégradation continue de la situation environnementale, la Fédération Régionale de l’Hôtellerie de Djerba-Zarzis réagit devant ce qu’elle considère comme « un gâchis environnemental à même de compromettre la pérennité de l’activité touristique ».

En effet, la FRH appelle dans un communiqué adressé à ses adhérents « tous les opérateurs et surtout hôteliers à s’abstenir de payer la taxe hôtelière de 2% et la TCL de 0,2% ». Ce boycott devrait devenir effectif à partir de ce mois et « jusqu’à ce qu’on commence un traitement rigoureux des déchets dans la région », explique le communiqué.